Espaces publics

Le cœur de quartier

L’aménagement du quartier a débuté par la création de la station de tramway « Schweitzer » et de ses abords dès 2014.

Ce secteur va poursuivre son évolution afin de devenir le coeur du quartier par la création d’un mail en deux séquences valorisant les perspectives vers la colline des Bicquey :

  • Une séquence « urbaine », bordée de constructions (commerces et services de proximité en rez-de chaussée des immeubles de logements). La partie centrale du mail est dédiée aux piétons et répond à des usages multiples : marchés, brocante, flânerie…

  • Une séquence « champêtre », prolongeant le mail vers et au sein des « jardins du vallon ».

 

 

  

La rive urbaine du quartier

Le projet prévoit la création d’une nouvelle « rive urbaine » de quartier délimitant un «front bâti» face à la colline des Bicquey.

Cette « rive » marque une transition entre les lots bâtis (à l'Ouest) et les « jardins du vallon » puis la colline (à l'Est) à travers plusieurs séquences :

  • Une voie à double sens, « l’avenue de la noue », ponctuée de plateaux surélevés pour maintenir une circulation apaisée et un accès aux différents espaces du quartier et notamment aux logements.

  • Une voie dédiée aux piétons et les cyclistes.

  • Une noue paysagée assurant la gestion des eaux pluviales et comportant des traversées (pontons, pas japonais...) pour accéder aux « jardins du vallon ».

Cette « rive urbaine » s’appuie sur le tracé du chemin du Vernois existant et son prolongement. La voie dédiée aux « modes doux » se poursuit à travers les « jardins du vallon » pour déboucher au Nord au niveau de la rue François Rein.

Le traitement paysager de l’ensemble est résolument naturel et simple.

 

 

Les rues partagées

Les rues partagées, transversales à la « rive urbaine » du quartier, desservent le secteur habité.

Les rues partagées :

  • Sont constituées d’une voie à sens unique où cohabitent piétons, cyclistes et automobilistes (« Zone de rencontre »).

  • Proposent une continuité végétale d'Est en Ouest, de la colline des Biquey vers le tissu urbain, en intègrant de larges bandes vertes parcourues de noues engazonnées et plantées.

Les bandes vertes bordant la voie de circulation sont étendues par endroit pour constituer de grandes poches boisés ou réduites pour accueillir ponctuellement du stationnement de courte durée (livraisons, déménagements...) ou des espaces à vocation récréative.

Pour renforcer le maillage des cheminements piétons à travers le quartier, des venelles au caractère champêtre sont créées en complément des rues partagées.

 

 

Les jardins du vallon

Les « jardins du vallon » constituent un vaste espace paysager de plus de 6 hectares situé entre la « rive urbaine » du quartier et l'ammorce la colline des Bicquey.

Au sein de cet espace, entre le nouveau quartier et la colline, s’organise une succession de lieux et de pratiques en rapport avec l’histoire du site (jardins potagers existant ou à créer, vergers...) ou à vocation récréative pour les futurs habitants (aires de jeux adaptées à tous les âges, prairies permettant des usages variés ...).

Au Nord du site, la roselière existante est « renaturée » afin de retrouver sa vocation écologique et ses caractéristiques de zone humide.

Du Nord au Sud du quartier, une noue paysagère traduit la présence de l’eau dans le paysage du quartier.